Bonjour à tous,

Cette semaine a été forte en émotion.

D’abord, rien à voir avec le Brésil. Alexis m’a fait utilisé Spotify, une application multiplateforme qui permet de streamer de la musique avec un répertoire plus important que Deezer avec une meilleure qualité. Je vais faire un billet à ce sujet car cette application est vraiment trop bien et je sais pas pourquoi elle ne m’avait pas tentée avant !

Ensuite, cette semaine était ma dernière semaine de portugais intensif. Je n’ai pas vu le temps passer !! J’ai donc fait 2 semaines et demi de portugais, niveau 1. Et je peux dire que les cours dispensés à la PUC sont de bonne qualité ! Les professeurs sont sympa, ils aident vraiment à progresser rapidement. En plus, la formule des 4h de cours le matin pour laisser l’après-midi de libre est agréable et me permet de faire des choses à côté ! J’ai bien profité et maintenant, les choses sérieuses vont commencer avec les cours, dès le 11 août.

La semaine prochaine, j’ai mes examens finaux de portugais et mardi… Je pars en voiture dans l’état Espirito Santo au nord pour bronzer un peu pendant 6 jours ! Je ferai un billet dessus dès mon retour !

Ensuite… passons aux choses sérieuses, mon week-end, occasion de découvrir à fond cette ville merveilleuse qu’est Rio.

Carte de Rio

Le week-end, tout le monde fait la fête dans le quartier populaire de Lapa, situé dans le centre de Rio. D’ailleurs, je pense qu’une carte s’impose pour que vous puissiez situer un peu le fonctionnement de Rio :

carte-de-rio

carte-de-rio

Le A (en bas à gauche) c’est mon université la PUC. J’habite à 2km à l’ouest de l’université. Ensuite, à l’est, se trouve les quartiers (et plages) de Leblon et Ipanema. Ce sont les quartiers riches de la ville. Un peu plus à l’ouest (en diagonale) se trouve la plage de Copacabana, longue de 6km. Tous les espaces verts ainsi que tous les espaces où il n’y a pas de rue sont des montagnes assez hautes (600m environ). L’espace vert à l’est de Copacabana c’est le Pão de Açúcar (le pain de sucre) et en face à l’ouest, là où est écrit Humaitá, se trouve le Christ. Au nord de Copacabana, se trouve le quartier de Botafogo, qui s’étend assez « haut » au nord.

Ensuite, toute la zone au nord est le centre de la ville où sont rassemblés les quartiers connus de Lapa, Santa Teresa et le Centro (centre d’affaire). Lapa est près de la mer, au dessus de Flamengo, là où est inscrit Glória (sur l’autoroute qui longe la mer). Santa Teresa est situé assez haut dans les montagnes, à l’ouest de Lapa et la vue sur toute la ville est magnifique depuis ces montagnes.

Voilà, j’espère que c’est pas trop confu… Vous pourrez voir aussi qu’il y a un certain nombre de favelas !

Les arches de Lapa

Tous les week-end, les magnifiques arches de Lapa (sur lesquelles passe le metro de la ville) sont le coeur d’une immense fête rassemblant tous les jeunes de la ville. Il y a plusieurs boites de nuits aux alentours et des vendeurs dans la rue proposent bières et Caïpirinha jusqu’au lever du soleil. C’est là où je passe toutes mes soirées le week end et c’est aussi là que se trouve le Rio Cenarium dont j’avais déjà parlé .

Voici une vue de jour sur les arches de Lapa :

arcos-da-lapa

arcos-da-lapa

Une fusillade

Avant de sortir à Lapa, j’ai dîné dans le quartier populaire de Santa Teresa situé sur les collines et il s’est passé un truc de fou. Le taxi était un incapable et s’est perdu dans les montagnes, résultat, on est passé à l’entrée d’une favela où on a vu courrir des gens qui s’approchaient de nous. On a été un peu étonné. Puis, quelques secondes plus tard, on a entendu des feux d’artifices (signal d’une intrusion de police dans la favela) et les gens ont commencé à courrir plus vite. Le taxi n’avait pas l’air rassuré et a commencé à accélerer pour descendre la montagne. C’est alors que plusieurs coup de feu sont partis et on s’est retrouvé devant un barrage de dix voitures de police armés jusqu’aux dents interdisant aux véhicules de monter vers la favela. Des dixaines de coups de feu sont partis, les gens courraient en criant et en se baissant la tête pour s’éloigner du conflit. Moi, j’étais dans le taxi, tête baissée… Je flippais pas mal !

On a passé le barrage de flic et on a vu deux hélicoptères avec des policiers sortis du cockpit armés avec des fusils d’assauts se dirigeant vers la favela. Finalement, on a descendu la route, en voyant quelques voitures de police, les fusils d’assaut sortis par la fenêtre, monter en direction de la favela, avec leur sirène à fond.

Puis, j’ai dîner.

Franchement, c’était assez impressionnant et j’ai pas fait le malin !

Voilà !

A la semaine prochaine pour d’autres nouvelles !