Bonjour à tous,

Voici maintenant plus d’un mois et demi que je n’écris plus sur ce blog ce qui est très long. Plusieurs raisons m’en ont empêchées et je les détaillerai dans ce billet, mais je crois surtout que je n’avais plus de substance. Tenir un blog, ça demande du temps et des informations à transmettre et je manquais des deux.

Pourtant, j’aime à croire que toutes les « explications/excuses » dont je vais parler sont en fait relativement caduques et si je me relance aujourd’hui dans ce blog c’est parce que j’ai besoin d’écrire. J’aime ça et j’aime la recherche annexe que cela demande.

Alors, tout de même, pourquoi avoir arrêté ?

D’abord, parce que le catalyseur de ce blog, c’est mon semestre d’étude à Rio de Janeiro et toutes les particularités de ce pays, or j’ai l’impression de m’être approprié cette culture et d’y être à l’aise. Je ne trouve plus anormal étonnant d’aller dans des magasins à 22 heures, dans des restaurants à 4 heures du matin, de boire des jus de fruits sur la plage pour se détendre en allant juste à un pâté de maison (bien que j’en jouisse toujours autant !) ou de n’avoir aucune notion de la ponctualité.

Alors, il est vrai que j’aurais eu des choses à raconter et partager sur le Brésil, car j’ai visité une bonne partie des lieux touristiques et moins touristiques de l’état de Rio de Janeiro. Pourtant, je ne trouvais pas la substance à écrire et ceci s’explique par la deuxième raison : le manque de temps pour y réfléchir.

La deuxième raison de cet abandon de l’écriture : le manque de temps qui s’explique par plusieurs faits. Juste après mon dernier billet en date : Mésaventure dans une favela, j’ai du finir un projet qui me tenait vraiment à coeur et qui m’avait occupé pendant les 4 mois précédents. J’y ai mis tout mon temps de cette deuxième moitié d’août pour le finir avant l’arrivé de ma petite amie à Rio, le 1er septembre.

Elle est restée un mois avec moi et entre les cours, elle et les voyages que nous avons fait tous les deux, le blog a été relayée en 3eme position (ne me demandez pas ce qu’il y a à la 2eme position, je n’en sais rien). Nous avons énormément profité et je ne ressentais pas ce besoin d’écrire.

Maintenant, je suis seul et je ressens un besoin intense de partager.

Je vais donc finir ce post par un :

Bonjour à tous et bienvenu sur mon blog qui revient comme sur des roulettes !